Le principe de l’ostéopathie structurelle

L’Ostéopathie structurelle

Ostéopathie-Structurelle

L’ostéopathie structurelle

Le principe de l’ostéopathie structurelle consiste à porter un diagnostic ostéopathique sur les restrictions de mobilité rencontrées chez le patient, en décelant les tensions et les déséquilibres qui causent généralement douleur et gêne.

Cette approche vise essentiellement à s ‘attarder aux différents segments osseux, articulaires et musculaires du corps (os, tendons, ligaments, articulations et membranes de l’appareil locomoteur du corps). En résumé, l’ostéopathie structurelle concerne donc tout ce qui permet de se mobiliser, de bouger dans l’espace.

Un travail musculaire est généralement nécessaire voire indispensable (traitement neuromusculaire, étirement, massage cyriax, points gâchettes) avant d’entreprendre tout autre travail.

Les techniques de l’ostéopathie structurelle  sont essentiellement des mobilisations.

Les mobilisations

Ces techniques peuvent intervenir directement sur le muscle telles que les techniques musculaires contracter/relâcher.

Elles peuvent être passives lorsque le thérapeute effectue volontairement des mouvements du tronc et des membres sur un patient passif et relâché.

Ces mouvements ou mobilisations respectent les amplitudes physiologiques articulaires propres à chaque patient. Elles sont pratiquées en traction et sont souvent accompagnées d’un pompage articulaire qui consiste en un mouvement de traction puis de relâchement.

Pour de plus amples informations, contactez-nous.

Elles peuvent être actives lorsque le patient effectue volontairement des mouvements du tronc ou des membres sans aide physique du thérapeute.

  • Les techniques musculaires contracter/relâcher.

Le patient va solliciter le ou les muscles concernés en les contractant puis en les relâchant. Ce sont des techniques appliquées sur les muscles qui permettent également de libérer un blocage articulaire.
Par ces actions, l’ostéopathe va agir sur le fonctionnement du muscle et « rééduquer » les messages nerveux qui le contrôlent. Ainsi le muscle réintègre sa fonction.

  • Les techniques articulaires.

Ces techniques s’appliquent aussi bien sur les articulations que sur les muscles et tous les autres tissus du corps.
L’ostéopathe mobilise de façon répétée une zone qui a perdu sa souplesse. Cette mobilisation se fait selon le propre rythme du patient. Elles sont appliquées aussi bien sur les sportifs, les personnes âgées que tout type de patient.

  • Les techniques faciales, ou techniques indirectes.

Ces techniques s’appliquent sur le tissu du corps appelé « fascia ». Le fascia forme des grandes membranes de recouvrement ou de séparation, notamment dans l’appareil locomoteur. Lorsque l’ostéopathe travaille sur le fascia, il réalise une mobilisation de faible amplitude. Ces techniques agissent en profondeur.

Ostéopathie-Structurelle
Il n’est jamais trop tôt pour prendre soin de votre corps ! Prendre Rendez-vous !